Du vendredi 14 mai 2021 au vendredi 21 mai 2021

PELERINAGE EN SICILE

Inscrivez vous vite !

Référence :

PRIX DU VOYAGE

Sur demande

TÉLÉCHARGEZ LES DOCUMENTS DU VOYAGE

Diocèse de Montpellier
EVECHE - SERVICE DES PELERINAGES Villa Maguelone - 31 ter Avenue Saint Lazare
34060 MONTPELLIER Cedex 2
pelediocese34@gmail.com
00 46 75 50 61

PROGRAMME DÉTAILLÉ

DIOCESES DE MONTPELLIER ET DE MENDE

Jour 1        MONTPELLIER / PALERME

04H30 : Convocation à l’aéroport de Montpellier.

06H30 : Décollage de Montpellier à destination de Palerme.

08H10 : Arrivée à Palerme.

Accueil aéroport par votre guide-accompagnateur.

Chef-lieu de la Sicile, Palerme est une cité dont les origines remontent à l’époque de la colonisation phénicienne, au VIIème siècle avant notre ère. Elle passa ensuite aux mains des Carthaginois puis, lors de la première guerre punique, à celles de Romains. Cité byzantine, elle fut occupée par les Sarrazins avant d’être reconquise par les Normands en 1072.

L’épopée normande

"La chapelle Palatine, la plus belle qui soit au monde, le plus surprenant bijou religieux rêvé par la pensée humaine et exécuté par des mains d'artiste, est enfermée dans la lourde construction du Palais royal, ancienne forteresse construite par les Normands. […] La beauté colorée et calme, pénétrante et irrésistible de cette petite église qui est le plus absolu chef-d’œuvre imaginable, vous laisse immobile devant ces murs couverts d'immenses mosaïques à fond d'or, luisant d'une clarté douce et éclairant le monument entier d'une lumière sombre, entraînant aussitôt la pensée en des paysages bibliques et divins où l'on voit, debout dans un ciel de feu, tous ceux qui furent mêlés à la vie de l'Homme-Dieu." Guy de Maupassant

Au XIème siècle, le pape promet à Robert de Guiscard la souveraineté sur la Sicile s’il parvient à la reprendre des mains des sarrasins. En trente ans à peine, ce fils de hobereau venu des brumes du Nord, conquit la Sicile et en fit une monarchie riche et puissante.

Les rois normands furent fortement influencés par la beauté de l’architecture musulmane et très respectueux des traditions arabes. Les monuments de cette époque reflètent l’esprit d’ouverture qui régnait à la cour de Palerme, une manière de vivre à l’orientale sans toutefois renier la foi chrétienne, bien au contraire, en témoignent la multitude d’églises construites à cette époque.

Petit déjeuner à l'arrivée.

Pour commencer la découverte de Palerme, nous visiterons la Cathédrale de la Vierge Maria Santissima Assunta.

La Cathédrale métropolitaine est le principal lieu de culte de Palerme et par son extraordinaire mélange artistique, elle incarne l’histoire millénaire de la ville. Ce grandiose complexe architectonique a été modifié plusieurs fois au cours des siècles et pendant la domination arabe il fut même transformé en mosquée. La Cathédrale abrite le monument funéraire de Frédéric II.

Messe à la Cathédrale. Vénération des reliques de Sainte Rosalie.

Déjeuner.

Découverte extérieure du Palais des Normands

Tour à tour forteresse punique, romaine, résidence des émirs musulmans et palais des rois normands, il est à l’image de Palerme ; un grand mélange d’influences.  Il héberge actuellement le parlement de la région.

Suivi de la visite intérieure de l’incontournable chapelle palatine.

Véritable joyau de l’art arabo-normand, recouverte de dorures et mosaïques médiévales, elle offre un spectacle à couper le souffle.

Promenade historique guidée de la ville en passant par la place des quatre chants, où l’on admirera ses magnifiques fontaines et ses palais du XVIème siècle, le Théâtre Massimo, considéré comme l’un des plus beaux d’Italie et l’un des plus grands d’Europe, le port de Palerme, l’église de la Martorana dédiée à la Vierge Marie et édifiée selon les plans d’une mosquée arabe.

Diner et nuit à Palerme.

Jour 2        PALERME / MONREALE / PALERME

Sainte Rosalie, patronne de Palerme

Sainte napolitaine aux mains pleines de feux, Rose au cœur violet, fleur de sainte Gudule. As-tu trouvé ta croix dans le désert des cieux ?

Gérard de Nerval - Les Chimères

Visite du Sanctuaire de Sainte Rosalie qui se trouve à 429 mètres d'altitude sur le Mont Pellegrino que l'on aperçoit en arrivant à Palerme.

Sainte Rosalie, (1130-1160), du sang royal de Charlemagne, naquit à Palerme, en Sicile, d'un chevalier français et d'une parente de Roger, roi de Sicile. La Sainte Vierge lui apparut et lui conseilla de se retirer du monde. A quatorze ans, elle quitta donc le palais de son père sans avertir personne, n'emportant qu'un crucifix pour partir vivre en ermite dans le recueillement et la prière.

Constitué d'un couvent et d'une grotte profonde de 25 mètres où se trouvent les reliques de la sainte, il a été réalisé en 1625. Grâce aux reliques, la ville aurait été sauvée de la peste et c'est à partir de ce moment que Santa Rosalia devient la patronne de la ville.

Messe dans la grotte du sanctuaire.

Départ pour Monreale.

Déjeuner à Monreale.

La Bible en images

« Qui va à Palerme sans voir Monreale est parti âne et revient animal »

 Proverbe sicilien

Guillaume II (1153-1159), troisième souverain de la dynastie normande de Sicile, se reposait sous un caroubier après une chasse éreintante sur les pentes du Mont Caputo. C’est alors que la Sainte Vierge lui apparut en songe et lui révéla la cachette où son père, Guillaume 1er dit le Mauvais, avait enfoui son trésor. Pour remercier la Sainte Vierge de cette découverte, il décida d’utiliser ce trésor fabuleux pour construire en ce lieu un somptueux sanctuaire qui lui serait dédiée.

Visite de la cathédrale et ses magnifiques mosaïques.

Les mosaïques occupent 6340m2 de la surface de la cathédrale et l’ensemble forme comme une gigantesque bande dessinée reprenant toute l’histoire de la Bible depuis la Genèse jusqu’à la Résurrection du Christ.

Puis visite du cloître, vestige de l’ancien monastère bénédictin.

Temps libre dans la cité artisanale de Monreale, centre de céramique et mosaïques traditionnelles.

Retour à Palerme.

En soirée, temps de rencontre avec LIBERA, un réseau d’associations, de coopératives sociales, qui lutte contre la mafia, la corruption et la criminalité.

Diner et nuit à Palerme.

Jour 3        PALERME / AGRIGENTE / PIAZZA ARMERINA

Des temples au Temple...

"La Sicile est une terre de gloire. La beauté est si grande et si auguste chose, que des siècles de barbarie ne peuvent l'effacer à ce point qu'il n'en reste que des vestiges adorables."
Anatole France

Le matin, départ vers Agrigente, connue comme la ville des temples à cause des imposants monuments doriques parsemés dans la renommée Vallée.

Déclarée en 1997, Patrimoine de Humanité par l’Unesco, la Vallée des Temples est sans aucun doute le témoignage le plus éloquent de la présence de la civilisation hellénique en Sicile. Le parc archéologique surprend par l’extraordinaire état de conservation des monuments et par son étendue. Il comprend dix temples doriques, trois sanctuaires, plusieurs nécropoles et des ouvrages hydrauliques. Ses 1300 ha font du parc archéologique le plus grand du monde et sans aucun doute un des plus fascinants.

Visite de la Vallée des Temples.

Déjeuner à Agrigente.

Départ en autocar vers Piazza Armerina.

Cette jolie ville située sur trois collines connut son heure de gloire au Moyen Age. Elle témoigne du faste de l’époque normande par ses ruelles pleines de charme et ses remarquables monuments.

Visite de cathédrale Notre-Dame des Victoires à Piazza Armerina.

C’est l’une des plus extraordinaires églises de Sicile, construite au sommet de la colline de la ville, au XVIe siècle. Elle contient une croix peinte sur les deux côtés, montrant la crucifixion et la résurrection du Christ.
Le Trésor de la cathédrale est le maître-autel, en argent avec l'icône de Notre-Dame des Victoires.

Messe ou concélébration franco-italienne au Duomo.

Dîner et nuit à Piazza Armerina.

Jour 4        PIAZZA ARMERINA / VILLA DEL CASALE / SYRACUSE

Sainte Lucie, lumière de Syracuse

"Toi tu gardes les volontés de tes princes et moi j'observe nuit et jour les volontés de mon Dieu... Toi tu désires leur plaire et moi je n'ai d'autre ambition que de plaire au Christ seul. Fais donc ce qui te semble utile et moi je ferai ce qui sera utile au salut de mon âme".

Sainte Lucie à son juge

Le matin, visite de la Villa del Casale.

Située dans la campagne de Piazza Armerina, la villa romaine du Casale remontant à la fin du IVe siècle, de propriété d’une importante famille Romaine, est le fleuron de cette petite ville. Son charme provient surtout de ses incroyables mosaïques, considérées parmi les plus belles et mieux conservées de leur genre. La majestueuse résidence est inscrite depuis 1997 au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Continuation vers Syracuse.

Ville la plus importante de Sicile durant l’Antiquité, Syracuse est riche en vestiges et ruines antiques. C’est de cette ville qu’est originaire Sainte Lucie, l’une des premières vierges martyres de la chrétienté : Dénoncée par son fiancé comme chrétienne, elle fut conduite devant le consul Pascasius. Lucie refusa de se conformer au culte des idoles et continua d’affirmer sa foi chrétienne. Elle fut donc condamnée au martyr. Son corps fut enseveli à Syracuse puis transféré à Constantinople et à Venise.

Déjeuner.

Découverte du complexe Sainte Lucie :

  • Catacombes de Sainte Lucie

Les Catacombes de Sainte Lucie, sont, avec celles de Saint Jean, les plus grandes du pays, juste après Rome. Elles furent construites à partir du IVe siècle après. J.-C. et utilisées pendant de nombreux siècles ; même après avoir perdu la fonction originale de cimetière, les Catacombes furent utilisées pour y placer de petits lieux de dévotion.

  • Chapelle de la sépulture de Sainte Lucie

La chapelle, de forme octogonale, étonne par sa sobre élégance dans un univers très baroque. La Sépulture de Sainte Lucie est présentée aujourd’hui dans un « cadre » fantaisiste baroque en bois. Il ne reste aujourd’hui que quelques ossements da la sainte dans la Chapelle de Sainte Lucie dans la Cathédrale, les reliques ayant été déplacées à Constantinople, puis Venise.

  • Église de Sainte Lucie.

Après la domination arabe de la Sicile, les Normands reconstruisirent et agrandirent le bâtiment sur la base de l’église byzantine du VIème siècle. Elle fut remaniée par la suite dans un style baroque après le tremblement de terre de 1693. Sur le portique latéral du XVIIIe siècle, on peut lire les curieuses gravures laissées par les pèlerins des siècles passés.

Vous pourrez admirer le magnifique tableau à l’intérieur “L'enterrement de Sainte Lucie”, réalisé en 1609 par Caravaggio.

Messe à l’église Sainte Lucie.

Dîner et nuit à Syracuse.

Jour 5        SYRACUSE

Avec Saint Paul

« Nous avons fait escale à Syracuse, où nous sommes restés trois jours » (Ac28,12)

Le matin, évocation de Saint Paul et de son escale à Syracuse dans la crypte San Marziano (1er siecle) où la tradition rapporte que Saint Paul aurait prêché.

Puis découverte de la Basilique Madonna delle Lacrime (la Vierge aux Larmes).

Ce sanctuaire est le plus récent de la Sicile, mais aussi l’un des plus fréquenté. La Basilique a été construite en 1953 suite aux larmes qui se mirent à couler d’un bas-relief en plâtre peint, représentant la Vierge Marie et son cœur immaculé couronné d’épines, accroché au mur à la tête du lit des époux Lannuso. Aussitôt des foules se rendirent à Syracuse et de nombreux miracles y sont depuis fréquemment constatés.

Accueil par un prêtre de l‘église pour le visionnage d’un documentaire en français sur la Vierge aux larmes.

Messe au Sanctuaire.

Déjeuner.

L’après-midi, découverte de l’antique Syracuse.

Sur la presqu’île d’Ortygie, nous trouvons d’importantes traces de la civilisation grecque : notamment le Temple d’Apollon, le temple dorique le plus ancien de la Sicile, et la Fontaine d’Aréthuse, source d’eau douce qui affleure mystérieusement sur l’île. Aux témoignages grecs s’ajoutent d’autres styles architecturaux, comme le Castello di Maniace souabe et le style baroque du Dôme monumental et des palais qui entourent la place.

L’antique quartier de Neapolis se trouve sur la terre ferme et entoure l’île d’Ortygie, à laquelle la rattache le Pont Neuf. Dans la ville neuve se trouve une importante zone archéologique qui comprend le Théâtre grec, plus grand exemple d’architecture théâtrale grecque, la grotte artificielle dite “Orecchio di Dioniso” (oreille de Dionysos), l'Ara di Ierone (autel de Hiéron), l'Amphithéâtre romain et l'Arc d’Auguste, et dans la partie orientale, un temple dédié à la déesse de la Fortune, Tyché.

Dîner et nuit à Syracuse.

Jour 6        SYRACUSE / CATANE / TAORMINE / CATANE

Sainte Agathe, patronne de Catane

« C’est une souveraine noblesse que celle par laquelle on prouve qu’on est du service de Jésus Christ. » Sainte Agathe

C’est dans cette ville au pied de l’Etna, maintes fois détruite par les éruptions et les tremblements de terre, que nous ferons mémoire de Sainte Agathe.

Née au III e siècle à Catane en Sicile, dans une famille noble, Agathe était d'une grande beauté et honorait Dieu avec ferveur. La tradition, à laquelle les Siciliens restent ardemment attachés, veut que Agathe, ait refusé les avances du consul Quintianus. Elle subit le martyre sous la persécution de l'empereur Dèce.

Après le terrible séisme de 1693, la ville fut reconstruite en style baroque ce qui lui vaut son inscription au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Visite guidée de Catane.

Nous commencerons par la Place du Dôme, point vers où convergent les rues les plus importantes du centre.

  • la Cathédrale de Sant’Agata, sainte patronne de la ville.

Edifiée au XIIème sous les Normands et reconstruite en 1730. Dans le cœur vous pourrez admirer les peintures retraçant la vie de la sainte.

  • le Palazzo degli Elefanti (palais des éléphants), l’hôtel de ville et le fameux “u Liotru”, éléphant de pierre de lave surmonté d’un obélisque, symbole de la ville qui se dresse sur la fontaine au centre de la Place.
  • Le Teatro Greco-romano. Impressionnant édifice du Vème siecle avant JC construit en pierre de lave

Déjeuner.

Départ pour Taormine, « un morceau de paradis sur la terre » selon Goethe.

Visite du grandiose Teatro Greco construit dans un site splendide face à la mer.

Puis visite de la vieille ville. Celle-ci s’organise autour du Corso Umberto I, reliant la Porta Messina à la Porta Catania.

Le long de cette rue, on peut voir les principaux monuments médiévaux de Taormina. On remarque tout d’abord le Palace Corvalia. Juste à côté se dresse l’église baroque San Caterina, sise à l’emplacement d’un temple grec et d’une partie des vestiges de l’Odéon.

Continuant vers l’ouest et la Porta Catania, on a sur la gauche, en contrebas du corso, le mur de la Naumachia. Continuant sur le corso, bordé par des façades médiévales et baroques, on aboutit à la place de la cathédrale, le Duomo, construit à l’Epoque Médiévale.

Enfin, nous passerons devant le splendide Palais des Ducs de San Stefano, des XIIIème et XIV siècle, orné d’un splendide frise bicolore en pierres de laves et calcaire.

Messe à l’église Santa Caterina à Taormine.

Dîner et nuit à Taormine ou les environs.

Jour 7        TAORMINE / TINDARI / CEFALU / PALERME

Merci Marie

Le sixième jour Dieu accomplit son œuvre,

et heureux d'avoir créé une telle beauté,

il prit la terre entre ses mains et l'embrassa.

Là où il posa les lèvres est la Sicile.
Renzino Barbera

Le matin, nous nous rendrons en autocar vers Tindari.

Découverte du sanctuaire de La Vierge Noire de Tindari.

Dans le lieu qui fut l'agora de l'ancien Tyndaris, le sanctuaire de la Madone de Tindari attire les pèlerins de toute la Sicile. Le bâtiment a été achevé en 1979 avec une basilique, divisée en trois nefs. Il contient une statue d'une vierge noire originaire de Byzance en cèdre du Liban, enfermée dans une châsse richement décorée. Les murs sont couverts de peintures, et l'abside raconte l'histoire du sanctuaire.

Selon la tradition locale, la statue, était l'une des nombreuses œuvres d'art passées en contrebande de Constantinople aux VIIIème et IXème siècles. Une tempête a forcé le navire transportant la Vierge Noire à entrer dans le port de Tindari, puis les marins ont déposé leur chargement à l'abbaye locale pour qu'elle soit en sûreté. Elle se trouve maintenant derrière l'autel et porte l'inscription « nigro sum sed formosa » (je suis noire mais belle).

Accueil par le recteur du sanctuaire.

Messe au sanctuaire de la Vierge Noire de Tindari.

Nous rejoindrons ensuite Cefalu en autocar, petite ville de pêcheurs située entre la mer et un promontoire de roches calcaires.

Déjeuner à Cefalu.

L’après-midi, visite du superbe site de Cefalù dominé par les Grottes de la Rocca, et sa cathédrale arabo-normande où le grand Christ « pantocrator », en mosaïques bleu et or, veille sur l’Orient et l’Occident.

Puis, transfert en autocar vers de Palerme.

Diner et nuit à Palerme.

Jour 8        PALERME / MONTPELLIER

Départ matinal vers l’aéroport de Palerme.

06H50 : Convocation à l’aéroport de Palerme.

08H50 : Décollage de Palerme à destination de Montpellier.

10H40 : Arrivée à l’aéroport de Montpellier.

  • La réalisation des messes et des rencontres mentionnées au programme est sous toute réserve de disponibilité des églises et des intervenants mentionnés.
  • L’ordre des visites peut être soumis à certaines modifications, selon les jours et horaires d’ouverture des sites.
  • Cependant, l’ensemble des visites mentionnées au programme sera respecté.