Du mardi 17 septembre 2019 au mercredi 25 septembre 2019

L’ARMENIE

Inscrivez vous vite !

A PROPOS DU VOYAGE

PRIX DU VOYAGE

Sur demande

TÉLÉCHARGEZ LES DOCUMENTS DU VOYAGE

Diocèse de Vannes


pelerinages@diocese-vannes.fr
02 97 68 30 50
02 97 68 30 64

PROGRAMME DÉTAILLÉ

Jour 1        PARIS / EREVAN

Le midi : Envol de Paris à destination d’Erevan

En soirée : Arrivée à Erevan.

Accueil à l’aéroport par votre guide

Puis transfert à l’hôtel d’Erevan.

Dîner et nuit à l’hôtel à Erevan.  

Jour 2                EREVAN

Vue panoramique du haut du parc de la Victoire et découverte de la statue Mère-Arménie.

Visite du Matènadaran, institut des anciens manuscrits où de nombreux manuscrits de valeur sont considérés comme les plus anciens du monde.

Témoignage de l’ancienneté de l’Église Arménienne. L’Arménie étant le premier pays à avoir adopté le christianisme en tant que religion d’État en 301.

Déjeuner à Erevan.

L’après-midi, visite du Musée d’Histoire d’Arménie, qui présente un intéressant panorama de l’histoire du pays.

En fin de journée, messe chez les mekhitaristes

Puis, rencontre avec le Père Yeghia, prêtre mékhitariste

(Les Mékhitaristes : Congrégation de moines bénédictins arméniens fondée en 1701 par un théologien arménien catholique, Mekhitar de Sabaste. Contrairement à la plupart des ordres monastiques chrétiens qui pratiquent au quotidien un travail manuel ou artisanal, les pères mékhitaristes ont le devoir d'accomplir des œuvres intellectuelles. Ainsi, l'écriture, la lecture et la recherche sont les principales occupations de ces prêtres. Les Mékhitaristes ont un couvent sur l’île Saint-Lazare-des-Arméniens à Venise. Ils sont présents un peu partout dans le monde (Istanbul, Paris…).

Dîner et nuit à l’hôtel à Erevan.

Jour 3        EREVAN / KHOR VIRAP / NORAVANK / GORIS

Petit temps de rencontre avec des religieuses de Mère Teresa

Messe dans la chapelle des religieuses de Mère Teresa

Puis, départ et traversée de la plaine d'Ararat dominée par la silhouette mythique du mont Ararat.

Visite du monastère de Khor Virap (XVIIe siècle) qui s'élève derrière de modestes remparts sur un petit tertre, parmi les vignobles et les vergers fertilisés par le fleuve Araxe tout proche. Il est bâti sur l'emplacement de la " fosse profonde " où fut précipité et y resta Grégoire l'Illuminateur (288-301) le fondateur de l'Eglise arménienne.

Déjeuner.

L’après-midi, visite de la région du Vayots Dzor orné du magnifique monastère de Noravank.

L’église principale Saint-Jean-Baptiste a été édifiée par le prince Liparit Orbelian et l'évêque Srkis en 1216-1223, et s'est vu précéder en 1261 d'un jamatoun construit sous la direction du prince Smbat Orbelian. Il est représenté à cheval sur une des nombreuses sculptures qui ornent ce narthex, ouvert par un superbe portail et surmonté de deux tympans qui comptent sans doute parmi les chefs-d’œuvre de la statuaire arménienne.

Continuation vers Goris.

Installation à l’hôtel.

Dîner au restaurant et nuit à l’hôtel

Jour 4        GORIS / TATEV / SELIM / NORATOUS / LAC SEVAN

Le matin, départ matinal de Goris jusqu’au monastère de Tatev . Cet édifice fut jadis le principal centre religieux de la province de Siounik. Perché sur une falaise dans un site remarquable, c’est l’un des plus vastes monastères d’Arménie. Dans la cour du monastère se trouve une stèle remarquable nommée « Gavazan » (« Crosse »). Haute de 8 mètres, cette stèle est un octaèdre fait de pierres couronnées d’une croix ajourée.

Messe en plein air près du monastère de Tatev

Retour en téléphérique « Les ailes de Tatev » qui est le plus long au monde. Le téléphérique offre une vue sur le canyon de Vorotan.

Déjeuner en cours de visite.

Départ pour le lac Sevan, la « mer arménienne » en passant par le col de Selim.

En Arménie médiévale de nombreux bâtiments ont été construits le long des routes commerciales pour l'hébergement des voyageurs. Un de ceux-ci, le caravansérail de Selim, situé sur le côté sud du col de Selim dans le Vayots Dzor, est le caravansérail le mieux préservé dans tout le pays. Il a été construit en 1332 par le prince Chesar Orbelyan. Ce bâtiment est un excellent exemple de l'architecture séculaire arménienne du Moyen Âge. Visite du Caravasérail.

Puis, arrêt à Noratous. Visite de son cimetière de Khatchkar, le plus vaste d’Arménie, qu’il doit sa réputation. On en a recensé 728 (du IXème au XVIème siècle) qui côtoient les tombes des XVIIIème-XXème siècles pour former un impressionnant espace d’éternité.

Continuation vers le lac Sevan « la mer arménienne ».

Installation à l’hôtel à Sevan.

Dîner et nuit à l’hôtel.

Jour 5        LAC SEVAN / AHKTALA / GYUMRI

Le matin, route vers Ahktala.

Découverte du Monastère d’Ahktala qui est un monastère forteresse arménien datant du XIIIème siècle. Le complexe se compose de trois églises dont l’église principale est renommée pour ses fresques qui représentent différents chapitres du Nouveau et l’Ancien Testament.

Rencontre avec le père apostolique Hetum au monastère d’Akhtala.

Le Père reçoit le groupe et présente en détail toutes les fresques du monastère.

Il raconte également l’histoire du monastère bouleversée entre les Arméniens et les Géorgiens.

Le guide fait la traduction car il comprend le français mais il ne le parle pas.

Déjeuner à Alaverdi.

Dans l’après-midi, découverte du monastère de Haghpat (patrimoine de l'humanité) qui s'organise autour de l'église Saint-Nechan, Saint-Grégoire-l’Illuminateur et Sainte-Mère-de-Dieu.

Continuation jusqu’à Gyumri, l’une des régions où se trouve une importante concentration d’Arméniens catholiques.

Le 7 décembre 1988, la ville est détruite à 60 % par un séisme de 6,9 sur l'échelle de Richter.

Route vers le village de Panik

Rencontre avec un prêtre arménien catholique, curé de 5 paroisses dans la région.

Messe dans le rite arménien avec rencontres des autres traditions religieuses à Panik.

Retour à Gyumri.

Dîner et nuit à l'hôtel à Gyumri

Jour 6        GYUMRI / EREVAN

Le matin, rencontre avec Mère Arousiag ou Sœur Myriam, fondatrice et directrice du centre Boghossian à Gyumri.

Ce centre accueille depuis 1998 une cinquantaine d'enfants parmi les plus défavorisés de la ville. Ils sont nourris, blanchis, reçoivent une aide scolaire et une éducation religieuse. Les plus démunis, ceux qui ont été abandonnés par leurs familles ou qui sont maltraités, logent au centre.

Messe au Centre Boghossian.

Route vers Erevan.

Déjeuner à Erevan.

L’après-midi, Visite de la Mosquée Bleue d’Erevan.

Rencontre (sous réserve) avec la responsable culturelle de la Mosquée Bleue

Quelle est loin la fin du XIXème siècle lorsqu’aux yeux des étrangers Erevan était moins une ville arménienne qu’une vieille ville persane, d’où émergent de hauts minarets et des coupoles aux brillantes faïences. De sa petite dizaine de mosquées, il ne reste plus que l’ancienne Grande mosquée, construite en 1765 par le gouverneur iranien d'Arménie (perse) de l’époque, Hussein Ali Khan. Qui sont les musulmans qui viennent prier à la Mosquée Bleue ? Ils seraient entre cinquante et cent chaque semaine, étudiants iraniens et arabes, hommes d'affaires iraniens, et personnel d'ambassades.

Si le temps permet, découverte du ″Vernissage″, sorte de grand marché artisanal de brocantes et antiquités, rendez-vous des locaux et des étrangers (fermeture à 18h00, en été à 19h00). TEMPS LIBRE

Dîner et nuit à l’hôtel à Erevan

Jour 7        EREVAN / EDJMIATZIN / EREVAN

Dès le matin, départ vers Edjmiatzin, saint siège de l’Eglise Arménienne. Arrêt a mi-chemin.

Rencontre avec le Prêtre Apostolique, à l’église de la Sainte Mère de Dieu, église apostolique près d’Edjmiatzin

Puis messe privée à l’église Apostolique de la Sainte Mère de Dieu.

Visite de la cathédrale de Zvartnots (les ruines), perle architecturale du VIIe siècle.

Continuation vers Edjmiatzin ; visite des lieux-saints de l'Église apostolique arménienne : l'église Sainte-Hripsimé sans doute la plus parfaite dans l'authenticité de son expression architecturale. Sa silhouette majestueuse de pierre ocre se dresse sur l'emplacement du mausolée de la sainte martyre Hripsimée, dont Gayanée aurait été la nourrice.

Puis visite de la cathédrale d’Edjmiatzin.

Découverte libre de l’intérieur de la cathédrale d’Edjmiatzin.

Déjeuner à Edjmiatzin.

Sardarapat - le musée et le mémorial de Sardarapat.

Puis retour à Erevan.

Puis, visite du marché aux fruits (dans le quartier de Goum, en centre-ville).

Dîner et nuit à l’hôtel à Erevan

Jour 8        EREVAN / GUÈGHARD / GARNI / EREVAN

Le matin, route vers Guèghard.

Découverte du monastère rupestre de Guèghard (Guèghard signifie lance) où l’on conserve l’une des précieuses reliques de l’Eglise Apostolique Arménienne, la lance avec laquelle l’un des soldats romains perce le flanc de Jésus crucifié.

Concert de musique spirituelle à Guéghard-sous réserve.

Puis départ en direction de Garni.

Découverte de Garni : la citadelle de Garni qui est l’unique monument de la période hellénistique sur le territoire d’Arménie, et qui est célèbre pour son temple païen. Ce temple romain est consacré au dieu du soleil.

Déjeuner chez l’habitant.

L’après-midi, nous découvrirons, chez l’habitant, le processus de préparation du pain arménien « Lavash ».

Retour à Erevan.

Rencontre avec le Père Komitas (prêtre Apostolique) à l’église de Sainte Trinité d’Erevan

Messe avec le Père Komitas.

Dîner et nuit à l’hôtel à Erevan

Jour 9        EREVAN / PARIS ROISSY

Transfert à l’aéroport d’Erevan.

Le matin : Envol d’Erevan, à destination de Paris

Le midi : Arrivée à Paris Roissy

Récupération des bagages

 

  • La réalisation des messes et des rencontres mentionnées au programme est sous toute réserve de disponibilité des églises et des intervenants mentionnés.
  • L’ordre des visites peut être soumis à certaines modifications, selon les jours et horaires d’ouverture des sites.
  • Cependant, l’ensemble des visites mentionnées au programme sera respecté.