Du lundi 13 avril 2020 au jeudi 23 avril 2020

PÈLERINAGE EN ALBANIE ET AU KOSOVO

Inscrivez vous vite !

Référence : 20H16005

PRIX DU VOYAGE

1715 €

Groupe du Père Daniel FOUCHER

TÉLÉCHARGEZ LES DOCUMENTS DU VOYAGE

Bipel-Rennes
27B boulevard Solférino
35000 Rennes
bipel@bipel.com
00 33 (0)2 99 30 58 28
00 33 (0)2 99 30 46 44

PROGRAMME DÉTAILLÉ

MYSTÉRIEUSE ET PASSIONNANTE ALBANIE / KOSOVO

 Bienvenue aux « pays des Aigles », comme le signale le drapeau national constitué d’un fond rouge avec un aigle à deux têtes. Nous partirons en terre inconnue pour découvrir ses paysages grandioses, ses montagnes (trois quarts du territoire), ses écrins de verdure, ses lacs, ses rivières, ses plages, ses parcs. Monuments hérités des Grecs, Romains, byzantins et Ottomans, églises orthodoxes et mosquées s’y côtoient. 2 cathédrales s. Paul près de Tirana rappellent la 1ère communauté chrétienne qu’il a fondée avant son passage en Italie.

L’Albanie s’ouvre aujourd’hui très rapidement au monde et au tourisme à partir de 1990. Elle a souffert d’un régime communiste très dur sous la dictature d’Enver Hoxha (+1985) qui en a fait le premier État athée. Nombreux martyrs dont 39 ont été béatifiés le 5 novembre 2016 à Shköder (nous y passerons la nuit le mardi 14 avril ); 1820 églises orthodoxes et catholiques ont été détruites. Le pape saint Jean-Paul II, accueilli par Mère Teresa y a fait une visite historique, le 24 avril 1993. Celle-ci est d’origine albanaise, elle est née de parents Kosovars à Skopje sous l’empire ottoman, capitale de l’actuelle Macédoine du Nord.

Pour le pape François, ce fut sa 1ère visite en Europe le 21 septembre 2014 et l’a félicitée comme modèle de coexistence pacifique entre les religions 58,8% sont musulmans, 10% catholiques (15% après le passage des papes), 6, 8% orthodoxes. Visite particulière du centre mondial du Bekhtashisme, confrérie originale issue de la mouvance soufie chiite et très tolérante. Interview de leur « pape ».

Nous visiterons dès notre arrivée le musée Skanderbeg, le héros national symbole du nationalisme albanais et célébré par sa résistance victorieuse aux Turcs au XVè siècle

KOSOVO

Nous aurons même empathie pour ce peuple majoritairement albanais et dont la principale religion est l'Islam. Ce pays, issu de l'ancienne Yougoslavie est indépendant depuis 2008. Ce « nouveau-né » de l’Europe, est reconnu par une grande partie de la communauté internationale, sauf la Russie, la Chine et surtout la Serbie qui la considère toujours comme une province. Sa capitale est Pristina. Les Serbes orthodoxes qui habitent au nord veulent leur rattachement à la Serbie, d’où des tensions non apaisées avec les Albanais musulmans et majoritaires. En 2004 un pogrom terrible anti serbe a détruit maisons et églises. Une association française « Solidarité Kosovo » s’emploie activement à aider les victimes.

Le Kosovo est blotti aux confins de massifs montagneux majestueux, et possède de magnifiques espaces verts

Il est célèbre par ses trois monastères classés au patrimoine mondial de l’Unesco :

1° Decani aux belles fresques byzantines

2° Pec, monastère patriarcal et centre spirituel de l'Église orthodoxe serbe, il contient les tombes des archevêques et grands dignitaires.

Gracanica, édifice superbe du roi Milutin, le ‘Vercingétorix’ orthodoxe du lieu.

Non loin le site de la fameuse bataille du Champ des Merles, où Serbes et Albanais chrétiens furent vaincus par les Ottomans le 13 juin 1389, défaite qui allait ouvrir la domination de l’Islam sur les Balkans.

J’espère que cet apéritif avec un programme de rencontres alléchantes prévues par le savoir-faire de BIPEL va vous ouvrir l’appétit. L’Écosse fut un moment de grand bonheur pour la qualité de nos relations personnelles Nous essaierons de faire encore mieux.

En communion et fraternellement.

Père Daniel Foucher

Jour 1        PARIS / VIENNE / TIRANA / KRUJA

07H10 : décollage de Paris Roissy, à destination de Tirana via Vienne

14H20 : arrivée à l’aéroport de Tirana

Récupération des bagages

Accueil par votre guide local francophone

Directement sur Kruja, une des plus jolies villes d’Albanie à environ 01h00 de Tirana. Située à près de 600 m d’altitude, au pied d’une impressionnante falaise, cette ville d’environ 20 000 habitants occupe une place particulière dans le cœur des Albanais. C’est en effet ici que trouve son origine le vocable d’Arbër », qui donna son nom au pays. C’est également ici que Skanderbeg, le plus célèbre personnage de l’histoire albanaise, établit la capitale de son royaume au milieu du XVème siècle. Plusieurs monuments lui rendent aujourd’hui hommage dont le Musée de Skenderbeg.

Visite de la vieille ville et de la cathédrale et du musée de Skenderbeg, le héros national qui fut appelé dans son temps par le pape le cavalier du christianisme car il combattait les ottomans.

Dîner et nuit à Kruja

Jour 2        KRUJA / KISHA SHNA NDOUT / SHKODRA

Le matin, continuation de la visite de Kruja

Puis départ en direction de Kisha Shna Ndout, le lieu de pèlerinage catholique de l'Albanie (de plus jusqu'au 30 juin, chaque mardi un mini pèlerinage y est organiser "nous y assisterons").

Messe au sanctuaire

Ensuite départ pour Shkodra, l’une des plus anciennes villes d’Albanie. Fondée il y a plus de 2000 ans, elle s’est développée dans un site stratégique qui lui a valu une histoire pleine de turbulences…

Rencontre avec un des vicaires épiscopaux de l'Albanie.

Puis, visite des monuments catholiques de Shkodra avec l'église du couvent, la cathédrale et les monuments annexes, sans oublier un passage par l'église orthodoxe et la mosquée. Ces bâtiments religieux sont intéressants car tous rassemblés dans moins de 1 km2.

Rencontre avec la communauté orthodoxe à Skhodra

Déjeuner en cours de visite.

Dîner et nuit à Shkodra

Jour 3        SHKODRA / DURRES / BERAT

Départ tôt le matin, vers 07h30.

Le matin, route en direction de Durres qui fut le départ de la via Egnatia et de la via Publika (la route d'évangélisation qui ensuite partait jusque dans les Dardanes). C'est la ville où St Paul vivait avant de rentrer en Italie, nous y suivront ces pas.

Ensuite continuation vers Berat. Surnommé la ville « aux mille fenêtres » par allusion aux façades de ses maisons, Berat est une ville véritablement attachante et une curiosité incontournable pour qui visite l’Albanie. La ville est classée à la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis juillet 2008. Elle regorge d'éléments des différentes religions que l'on peut trouver en Albanie avec notamment la cathédrale, le Tekké Elveti. Le clou de la visite sera le musée Onufri avec son iconostase et surtout l'endroit où furent découverts les deux fameux codex et aussi des peintures très intéressantes mélangeant l'art oriental et occidental.

Déjeuner en cours de visite.

Dîner et nuit à Berat

Jour 4        BERAT / APPOLONIA / VLORA

Le matin, continuation de la visite de Berat.

Puis départ pour Appolonia (site antique).

Appolonia, à l’Ouest de Fier, est actuellement le plus grand parc archéologique du pays. Cette cité antique constitue un ensemble remarquable par son état de conservation. Le site commence dès la sortie du village de Pojan, mais l’essentiel est à visiter sur la colline la plus élevée.

Puis, découverte du monastère d'Ardenica. Ce monastère parfaitement restauré constitue l’un des plus beaux monuments orthodoxes d’Albanie. Connu sous le nom de château de la Myzeque, il est dédié à la Vierge mère Dieu, la Theotokos. Des pèlerins y affluent de toute l’Albanie pour la fête religieuse du 8 septembre. Il est possible d’entrer dans le monastère dont la porte reste en principe ouverte, et d’avoir une vision d’ensemble sur les bâtiments, mais seule l’église se visite.

Ensuite, arrivée à Vlora la ville de l'indépendance albanaise.

Située à seulement 72 km de la côte italienne, Vlora marque l’entrée de la Riviera Albanaise, le point de passage entre la mer Adriatique et la mer Ionienne. Deuxième port après Durrës, la ville fut la première capitale de l’Albanie.

Découverte de l’une des plus vieilles mosquées des Balkans.

Déjeuner en cours de visite.

Dîner et nuit à Vlora.

Jour 5        VLORA / MONASTERE DE ST ANDRE / PORTO PALERMO / SARANDA / BUTRINT / GJIROKASTER

Le matin, départ de Vlora en direction de Saranda (la ville de 40 saints), en passant par la riviera.

Arrêt en cours de route au monastère de St André en face de la mer.

Puis arrêt à Porto Palermo pour voir le château d'Ali Pacha où le comte de Montecristo fut emprisonné.

Arrivé à Saranda, ville portuaire, devenue une station balnéaire très populaire chez les Albanais, et un lieu d’excursion très prisé par les Grecs et autres touristes de passage sur l’île voisine (et grecque) de Corfou. Centre économique, administratif et culturel de la région, Saranda est aussi la ville la plus touristique du pays.

Découverte de la synagogue antique. L’un des rares vestiges mis au jour dans la ville.

Continuation vers le site antique de Butrint.

Enfin route vers Gjirokaster. Située à 350 mètres d’altitude, sur les pentes de Mali i Gjerë, Gjirokastra représente la ville ottomane typique grâce à son patrimoine préservé. Depuis 2005, elle fait partie des villes classées à l’Unesco.

Déjeuner en cours de visite.

Dîner et nuit à Gjirokaster.

Jour 6        GJIROKASTER / VOSKOPAJA / KORCA

Le matin, visite rapide de Gjirokaster avec le musée ethnographique situé dans l'ancienne maison d'Enver le dictateur.

Puis départ pour Korca

Arrêt en cours de route à Voskopoja. Si la plupart des Albanais savent que la petite bourgade isolée de Voskopoja fut jadis un haut lieu de l’histoire économique et culturelle des Balkans, bien peu d’étrangers en ont entendu parler. Mais cela pourrait changer, car les autorités locales ont l’ambition d’en faire un jour ou l’autre une nouvelle destination touristique susceptible d’attirer des visiteurs du monde entier…

Ce joyau de l’histoire albanaise fut jadis un carrefour important sur l’itinéraire terrestre qui assurait la liaison essentielle entre Constantinople et Venise.

Continuation vers Korca. Au sud-est du pays, non loin des frontières grecques et macédoniennes, Korça est une charmante ville jouissant d’un certain prestige dans le reste du pays. Se trouvant sur les pentes de la Moravia, à 800 mètres d’altitude, la cité témoigne d’un centre éducatif et culturel important. Surnommée le « Petit Paris » d’Albanie, à cause de son bref lien historique avec la France par la présence de troupes françaises durant la Première Guerre Mondiale ayant donné naissance à une éphémère région autonome, anciennement appelée la République de Koritsa.

Déjeuner en cours de visite.

Dîner et nuit à Korca.

Jour 7        KORCA / TIRANA

Le matin, visite de la cathédrale de Korca et du musée des icônes.

Rencontre avec la Communauté des Sœurs du Bon Pasteur dont la maison mère est à Angers en France (en attente de confirmation).

Puis départ pour Tirana.

Passage par Elbasan pour assister à l'office du dimanche.

Arrivée en début d'après-midi à Tirina. Tirana est la ville la plus peuplée de l’Albanie mais surtout sa capitale. Autrefois grise et triste, la capitale affiche désormais des couleurs vives. En l’espace de quelques années, Tirana est devenue une sorte de galerie de peinture en plein air.

Rencontre avec les responsables de l'église.

Ensuite départ pour le centre mondial des Bektashi.

Becktashisme : pratique née en Turquie au 13ème siècle. Le Bektachisme s’est ensuite propagé dans tout l’Empire ottoman dont l’Albanie faisait partie.

Il est très proche du soufisme et se situe entre le sunnisme et le chiisme. Ici on parle de Derviche, de Baba (prêtre) ou de Tékkés (mosquée, église ou temple selon votre religion).

Cet ordre était très en avance sur son temps et l’on retrouve bon nombre de ses principes dans la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948.

L’Albanie est l’épicentre de cette confrérie Bektâchî qui compte environ 7 millions de fidèles à travers le monde.

Le siège mondial de l’ordre des Bektâchî est situé près du centre de la capitale albanaise et ce depuis plus de 80 ans.

Avant cette période, les Bektâchî avaient un grand succès auprès de la population mais aussi auprès des élites ottomanes de par leur approche plus souple et plus réfléchie de la religion.

Rencontre avec Baba Mondi l'équivalent du "pape' pour cette religion.

Déjeuner en cours de visite.

Dîner en compagnie d’un groupe Chrétien de Tirana.

Nuit à Tirana.

Jour 8        TIRANA / PRIZREN

Nous prendrons la direction du Kosovo et nous traverserons des paysages magnifiques à travers les montagnes.

Puis continuation vers la ville de Prizren, qui est la seconde ville du Kosovo et l’une des principales attractions touristiques de ce pays au statut particulier, "indépendant" depuis 2008 mais non reconnu par l'ONU.

Nous visiterons Prizren, la plus ottomane et la plus intéressante des villes du Kosovo.

En effet, parce qu'elle a conservé les vestiges des différentes civilisations (byzantine, ottomane, etc…), cette cité, blottie au pied des montagnes, offre un charme certain.

Nous y découvrirons des bâtiments religieux, et aussi le monastère de la ville, fondé par un empereur serbe, la forteresse de Kalaja, qui encercle la ville moderne, et les locaux où se réunirent les fondateurs de la Ligue de Prizren, première tentative de création d’un entité politique albanaise.

Puis temps libre en fin de journée.

Déjeuner en cours de visite.

Dîner et nuit à Prizren

Jour 9        PRIZREN / DECAN / PATRIARCHA / PEJA

Nous prendrons la route en direction de Peja pour la visiter.

Nous ferons donc route vers le plus beau monastère Serbe - le fameux monastère de Decani qui est l'un si ce n'est le plus beau monument à visiter au Kosovo.

Ensuite direction vers le patriarcat Serbe de Peja / Pec qui est également un magnifique monastère de couleur rouge pourpre.

Nous aurons également lors de ses visites la possibilité d’échanger avec les religieux sur place créant ainsi un véritable échange.

Route vers Peja. C'est l'ancien siège de l’administration ottomane, où une autre ligue de patriotes réclamait l’autonomie de la grande Albanie.

Visite du centre-ville.

Déjeuner en cours de visite.

Dîner et nuit à Peja

Jour 10      PEJA / GRACANICA / BATAILLE CHANT DES MERLES / PRISTINA

Nous prendrons le chemin de la capitale et visiterons dans la banlieue le monastère Gracanica, monastère serbe classé au patrimoine mondial de l’Unesco et le site de la bataille du champ des Merles, où Serbes et Albanais furent vaincus par les Ottomans (1389), défaite qui allait décider du sort politique de toute la région.

Découverte de la rue piétonne située au centre de la ville où nous découvrirons les bâtiments d'états. Puis direction le stade de la ville changé après un incendie en centre commercial et où se situe la fameuse inscription "NEW BORN" symbole du Kosovo.

Visite ensuite du musée national

Découverte de la bibliothèque ainsi que de l'église centrale

Déjeuner en cours de visite.

Dîner et nuit à Pristina

Jour 11      PRISTINA / VIENNE / PARIS ROISSY

Le matin, transfert vers l’aéroport de Pristina pour prendre l’avion vers la France.

12H30 : décollage de Tirana, vol OS 778 à destination de Paris Roissy via Vienne

19H25 : arrivée à l’aéroport de Paris-Roissy

Récupération des bagages

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • La réalisation des messes et des rencontres mentionnées au programme est sous toute réserve de disponibilité des églises et des intervenants mentionnés.
  • L’ordre des visites peut être soumis à certaines modifications, selon les jours et horaires d’ouverture des sites.
  • Cependant, l’ensemble des visites mentionnées au programme sera respecté.