Un pèlerinage inédit à Lourdes : Les Sourds d’Europe

Du 10 au 14 septembre 2018.

Michelle Bonnot, dans Echo Magazine de novembre 2018

Du 10 au 14 septembre, nous étions 400 Sourds rassemblés à Lourdes : Allemands, Espagnols, Hongrois, Irlandais, Italiens, Français (280). Le groupe de 25 Sourds de Corée du Sud, accompagné par leur jeune prêtre sourd Coréen, fut particulièrement remarqué. Un groupe d’Anglais était également présent, mais avec son programme à part.

Ce pèlerinage était un défi, lancé par le collectif des Sourds Catholiques d’Europe, lors de leur rencontre à Rome en 2015, en désignant la France premier pays organisateur.

Le collectif « Coordination Pastorale des Sourds de France », épaulés par l’agence BIPEL a activement préparé et animé ces journées, sous la responsabilité de Pierre Van Duyse, diacre sourd (et le seul en France), du diocèse de Laon-Soissons.

L’amphithéâtre Sainte-Bernadette (où se réunissent les évêques de France) avec vue plongeante, fut le lieu idéal pour les 400 paires d’yeux des Sourds. Nous avons privilégié le tout visuel : accueil des pays avec drapeaux, intervenants sourds s’exprimant en langue des signes de leur pays ou en signes internationaux, chants en langue des signes épaulés par une chorale entendante, messe par des prêtres en langue des signes, dont Père Charles Henri Bodin, de Lyon, Xavier Loppinet, de Rennes, Jo Gohier, d’Angers et Fr. Min Seo Park, jeune prêtre Coréen sourd, assistés par François Gouthe, diacre à Vannes. Josef Rothkopf, diacre sourd allemand a assuré l’homélie de la messe de clôture.

Pour certains Sourds, ce fut une découverte : les sacrements de l’eucharistie, du pardon, des malades, l’adoration du soir, remplis de signes et symboles leur étaient directement accessibles.

Le Docteur Alessandro de Franciscis, président du bureau des constatations pour les miracles, à Lourdes, dans sa conférence, a comparé les miracles à la langue des signes. Un miracle est un signe de Dieu. Dieu parle aux hommes par les miracles.

Deux interprètes en langue des signes française et deux en signes internationaux assuraient les traductions. L’Irlande, l’Espagne, la Corée avaient leurs propres interprètes. Tout était également organisé pour que les Sourds Usher puissent suivre le programme.

La troupe de théâtre de Lyon a, par des mimes, présenté la vie de Bernadette. « J’étais rempli d’émotion » nous dirent plusieurs pèlerins. Et grande fut la surprise et la joie de recevoir Vincent Bayoumeu, sourd, arrière-arrière-petit neveu de Bernadette Soubirous. Vincent habite avec sa famille la maison paternelle de Bernadette. Son travail de feutier (celui qui s’occupe des cierges) au sanctuaire lui permet de rencontrer et de guider des sourds pèlerins.

Le chemin de croix de la prairie, animé en LSF par des Sourds, fut vécu dans un grand recueillement.

La journaliste de « Famille chrétienne » écrit  : « Quatre cents personnes dans l’hémicycle Sainte-Bernadette et presque pas un bruit. On entendrait les anges passer. La scène est surréaliste pour une «entendante» : La langue des signes fait foi, et les journalistes ignorants se retrouvent dépourvus. De quoi toucher du doigt ce que les sourds vivent au quotidien dans ce monde oral qui les laisse souvent sur le bord du chemin. « Faites ce qu’Il vous dira », guide leur semaine au sanctuaire. Interprètes à l’appui, la Parole est donnée aux sourds. »

« Ce fut super, plein d’émotion, de visuel, de communication chaleureuse », nous ont dit des pèlerins.

La grâce est passée. Maintenant il revient à chaque groupe de poursuivre dans sa région, son diocèse, sa communauté chrétienne, pour appliquer le souhait du Pape François : « « Enfin, je souhaite que les personnes porteuses de handicap puissent être elles-mêmes toujours plus catéchistes dans la communauté, y compris par leur témoignage, pour transmettre la foi de façon plus efficace ».


Un comité d’organisation mixte :
Pendant un an, les 10 membres du CO, 5 sourds, 2 mal-entendantes et 3 entendants, épaulés par le directeur de l’agence BIPEL, ont préparé activement le programme. Sur place 23 Sourds et 3 entendantes assurèrent également les animations.


 

ARTICLE DANS FAMILLE CHRÉTIENNE À LIRE ICI


 

REMERCIEMENTS À LIRE ICI