◇ Les grâces de Lourdes ◇

Pèlerinage à Lourdes du  Diocèse de Paris

Deo Gracias pour ce beau pèlerinage ! Une participante nous partage son très touchant témoignage:

“Je suis âgée de 61 ans, c’est la première fois que je viens à Lourdes. 
J’ai eu l’occasion dans ma vie de faire plusieurs pèlerinages mais je n’étais jamais venue à Lourdes, je ne sais pas pourquoi…

Mais pendant ces 3 dernières années où j’ai été très gravement malade avec une dépression, je me suis mise en prière avec Marie grâce à KTO où tous les jours il y a le chapelet à la grotte et j’ai prié comme ça pendant 2 ans en demandant à Marie de m’aider, de me sauver, de ne pas me laisser partir dans cette maladie.

Au bout de 2 ans, j’ai demandé le sacrement des malades et j’ai peu à peu refait surface, en allant à la messe, en m’inscrivant à des cours d’étude biblique, … je me suis vraiment accrochée.

Et cette année, je me suis dit que je voulais aller remercier Marie, je me suis rendue à ma paroisse et j’ai déposé un cierge au pied d’une statue de Notre Dame de Lourdes, je l’ai remerciée pour les bienfaits reçus par le sacrement des malades et puis je suis aussi allée prier devant une statue de St Michel archange lui disant : “ St Michel, j’ai peur de retomber dans la dépression, protège-moi du mal “.

En me retournant, je suis tombée sur un dépliant posé sur une petite table : “pèlerinage à Lourdes”.
J’ai regardé les dates, ça me convenait. J’étais libre de partir et malgré le prix un peu élevé pour moi, je me suis dit tout de suite qu’il fallait que j’y aille pour remercier Marie à la grotte. Je me suis inscrite et j’ai réglé tout le prix du pèlerinage d’un coup pour ne pas prendre le risque de revenir sur ma décision. J’avais hâte de partir, je disais à tout le monde que je partais pour Lourdes pour la première fois.

Ne connaissant pas, je ne savais pas ce que j’allais trouver…

Et dès le départ du train, j’ai ressenti une joie que je n’avais jamais connue. Je passais des larmes de la dépression à une joie immense. J’ai pris le bain aux piscines, et moi qui ne sors pratiquement pas habituellement et qui reste une grande partie de ma journée au lit ou sur mon canapé, je marche comme jamais ! J’ai un téléphone qui me donne le nombre de pas que je fais par jour, de 200 pas habituels je suis passée à 1400 pas hier ! Je suis si contente et fière de moi ! Je suis fatiguée bien sûr, mais toutes ces grâces reçues me portent et me rendent si heureuse, tout mon corps frémit de joie, comme si j’avais la chair de poule à longueur de temps ! ”