LA GAZETTE DE BIPEL

BIPEL est une agence de pèlerinages au service de l’Eglise.

Elle vit au rythme de la liturgie, des fêtes et des grands événements ecclésiaux.

C’est pourquoi elle a à cœur de participer à ces grands moments de foi et de les partager avec vous.

Mais BIPEL veut aussi vous donner la parole, à vous pèlerins, afin que vous soyez témoins de cette joie profonde qui anime celui qui rentre de pèlerinage et que vous puissiez continuer à pérégriner tout au long de votre vie, en chemin avec le Christ et l’Eglise Universelle…

L'ÉDITO

NOS COEURS NE SONT PAS CONFINÉS !

La nature en cette saison se pare de mille couleurs d’or et de feu nous offrant un peu de beauté et de lumière dans cette période qui nous parait bien sombre.

Alors que la pandémie de COVID 19 sévit toujours et que nous sommes de nouveau confinés, privés de sacrements, dans l’attente des recours déposés pour lever l’interdiction des messes

Alors que le terrorisme et le fanatisme religieux frappe encore en France et dans de nombreux pays

Alors que les arméniens de l’Artsakh (Haut Karabagh) luttent et meurent chaque jour pour défendre leur terre ancestrale, que les libanais peinent à reconstruire Beyrouth et relever leur pays, que des populations entières vivent encore dans des pays en guerre

Alors que la prétendue bioéthique actuelle n’a plus grand-chose de bio, ni d’éthique

La Toussaint que nous venons de fêter n’est elle pas venue nous apporter le plus beau des signes ?

L’Eglise en effet a dédié ce jour depuis le IXème siècle à tous les saints comme pour nous rappeler que nous ne devons pas avoir peur de la mort.

Nous sommes tous appelés à la Vie Eternelle.
Le Christ, par sa Résurrection l’emporte sur la mort ainsi la Toussaint est-elle bien la fête des vivants ! Elle nous permet de gouter dès à présent à la joie de ceux qui ont mis le Christ au cœur de leur vie et à vivre dans l’espérance.

Et c’est remplis de cette espérance que nous devons vivre ce nouveau confinement, à l’image de ce jeune Carlo Acutis, récemment béatifié, sachons utiliser tous les moyens qui existent pour prendre part à la Nouvelle Evangélisation et à être des témoins de cette Espérance malgré tout !

Car si nous sommes tenus par notre devoir citoyen d’être confinés, nos coeurs eux ne le sont pas ! Et s’il y a un virus que nous pouvons, que nous devons combattre, c’est bien celui du repli, du confinement par crainte de nous manifester comme disciples du Christ…

Alors avancons, confiants et joyeux, portés par la communion des Saints, l’Eglise vit à travers chacun de nous car le Christ vit en nous.